En Attendant…

Après une matinée où le soleil ne semblait pas très bien savoir où donner de la tête, il pleuvine sur le Maine. Il en est ainsi du printemps dans cette région de Nouvelle Angleterre.

Ce fut un hiver doux sans vraies tempêtes de gel ni de neige.

We dodged a bullet, but we’ll pay it next year, disent les gens du coin. On l’a échappé belle, mais on trinquera l’hiver prochain.

Le lac, en ces premiers jours de mai, est une étoffe unie et grise qui se déroule sous les arbres nus. Un plongeon yodle, solitaire au milieu des eaux plates. Une famille de loutres joue à saute-moutons sur les vaguelettes.

 

photo(10)

Sur les berges, les jardins sortent à peine de leurs serres et les restaurants locaux n’offrent encore que des squashs, betteraves et légumes d’hiver. A l’intérieur des terres les jonquilles sont en fleurs, contraste plein d’espoir à travers l’herbe rase et rousse. Les miennes, plantées près de la rive, montrent un bout de nez timide.

 

photo(11)

Les hostas, plantes symboliques de la Nouvelle Angleterre, sortent juste la pointe de leurs longues tiges. Difficile de croire que d’ici un mois les arbres seront habillés de feuilles si vertes qu’elles sembleront huilées, que mes parterres de fleurs éclateront sous la couleur bleue verte des hostas et que bateaux de pêche et kayacs troubleront la tranquillité du plongeon et des loutres.

 

photo(14)

photo(8)

Ces journées qui semblent ordinaires et presque ingrates le sont moins pour celles et ceux qui vivent sous le soleil une grande partie de l’année et ne connaissent pas ces transitions saisonnières subtiles et lentes.

photo(9)

L’été sera comme toujours fugitif mais glorieux. Et de nouveau l’attente d’une autre saison commencera dès que les premières feuilles se vêtiront de leurs tenues pourpres et dorées, un beau pied de nez à l’hiver.

Mais pour l’instant le mot aujourd’hui s’étire. Demain s’imagine avec patience. Il en est ainsi du printemps dans le Maine.

 

photo(13)

 

 

 

 

 

 

 

Comments

  1. It is a magnificent time of year, every year. We are farther south, so our plants are well ahead of yours, but we are still in the welcoming stage, in all its glory 🙂

  2. I’d have to give Google Translate a C- on this one, but I think I understand. Spring is rolling out slowly this year.

    • I played with the translator the other day and it was quite hilarious. Sad too, in fact, since it didn’t make sense. I think it works for literal translation but is still a work-in-progress for any other text. Thank you, however, for reading me.

  3. J’ose me dire que tu penses à moi en écrivant aussi bellement sur ton Maine ( 😉 )…J’aime tellement comme tu en parles ! Ici, tout est déjà comme en été ou presque. Le muguet et le lilas finissent. Les marronniers sont en fleurs, on peut déjà s’asseoir à l’ombre des arbres, et depuis hier, ciel radieux, chaleur ( 22 – 23° ), de bien beaux jours très colorés.
    Merci de partager avec nous ces sensations saisonnières.

  4. Qu’il est beau ton pays… tu le chantes si bien. Un grand merci pour ce partage 🙂

  5. Peggy and I have been traveling through New England the past few days watching spring poke its head out and wonder if it is time to burst out in green. It would seem that the answer is still no in some areas, Evelyne. 🙂 We are in Bangor, Maine today and heading up into New Brunswick and Nova Scotia, following my bike route. –Curt

    • What a great trip you’re doing. We are south of Bangor, so I can imagine that signs of spring are even slower there. Today I noticed that my daffodils have grown and will soon be in bloom. I saw tulips and other spring flowers in bloom in Freeport and Portland, so there is hope! Trees are still bare but leaves are definitely on their way soon. It has been a strange spring, here, according to locals. Too early and then a wave of cold again. Enjoy your trip to Canada, Curt.

      • Thanks Evelyne. Peggy and I are now in Nova Scotia and loving it. 1989 was far too long ago to have been here before. We have been noticing daffodils as well. Ours were blooming in March before we left Oregon… always a sign that spring is coming. –Curt

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: