Que la Montagne Est Belle

Une Photo, Une Histoire…

Pour une enfant grandissant en Normandie, la montagne était un mot exotique évoquant des paysages complètement inconnus. J’ai vu la montagne pour la première fois à l’âge de douze ans en Haute-Savoie. L’un de mes oncles s’était installé dans un petit village aux pieds du Mont Salève. Les enfants se donnaient rendez-vous au cœur du village, près d’une fontaine où buvaient les troupeaux de retour des pâturages. Mes cousines et moi allions à pied acheter du chocolat en Suisse. Il y avait un douanier dans une petite guérite. Nous passions la frontière, les lèvres barbouillées de chocolat que nous mangions le plus souvent sur notre chemin de retour plutôt que de la partager avec nos sœurs ou de nous faire attraper par nos mamans. Les enfants du village se repéraient en parlant de collines et de monts et se demandaient comment nous pouvions nous y retrouver dans notre Normandie si plate par rapport à leur terrain de jeux. Il a plu pendant trois semaines cet été là, et le Mont Blanc ne m’a pas vraiment bluffée. Et pour cause : Un brouillard digne d’un hiver normand le masquait complètement.

Par la suite je suis allée camper avec mes parents et ma sœur en Auvergne et dans les Pyrénées. C’est près de Lourdes que j’ai découvert le plaisir de la randonnée en montagne. Une famille grenobloise avec laquelle mes parents avaient sympathisé m’a proposé de me joindre à eux. J’avais quatorze ans, aucun équipement, et j’en ai bavé. Cependant quand le soir, dans mon sac de couchage, les images de la journée ont défilé derrière mes paupières lourdes de sommeil, je n’ai eu qu’une envie : recommencer. Un vrai miracle, quoi !

Il m’aura fallu attendre de nombreuses années et un autre continent pour retrouver l’intensité de ce plaisir étrange que l’altitude procure à certains.

C’est en emménageant tout près du Parc National de Yosemite en Californie Centrale que j’ai retrouvé les émotions intenses que m’avait procuré la randonnée en montagne de mes quatorze ans.

Ma première longue marche dans Yosemite a été vers le sommet de Half Dome.

Équipée cette fois ci de chaussures décentes, d’un sac à dos adéquat, de lunettes de soleil, d’un chapeau, de barres de céréales, de sandwiches, de litres d’eau, et d’un appareil photo, j’avais tout prévu pour réussir cette journée.

En réalité le premier mile (1,6 kilomètre) a failli me faire abandonner. Mon appareil photo s’était déchargé pendant la nuit passée dans la vallée avec mes copines de randonnée. J’avais prévu trop à manger. J’ai proposé de l’eau à tous les randonneurs croisés sur mon chemin pour me délester du poids de mon sac. J’ai envié celui qui grimpait sans sac à dos, sans chaussure, et torse nu. C’est fou ce qu’on rencontre de gens étonnants en montagne. J’ai réalisé une heure avant le sommet que je devrais parcourir le dernier mile à la force de mes bras, me hissant à l’aide de câbles épais jusqu’au sommet mythique. J’ai maudit mes copines, les habituées, de m’avoir caché la difficulté de cette escalade. Je les ai aussi remerciées plus tard. Je ne serais sans doute jamais allée jusqu’au sommet si elles m’avaient décrit précisément les vingt-sept kilomètres. Cela aurait été très dommage, ne trouvez-vous pas ?

HPIM3128

Toute première fois laisse une empreinte indélébile sur nos mémoires. Depuis ma première ascension je suis retournée quatre fois au sommet de Half Dome, dont une fois la nuit, rien que pour voir le soleil percer l’horizon à cinq heures du matin.

Yosemite fut la maison des Ahwaneechee pendant des milliers d’années avant que les Miwok ne s’y installent.

Et la mienne à chacune de mes visites.

De là-haut que la montagne est belle.

 

Est-ce que l’un des français/française qui me lit aimerait participer?

Les règles du challenge Cinq Photos, Cinq Histoires sont simples :

  • Une photo et un texte associé à la photo pour cinq jours consécutifs.
  • Le texte et sa longueur sont laissés au choix du blogueur/blogueuse.
  • Contacter un autre blogueur/blogueuse pour continuer le challenge. Aucune obligation, bien sûr.

Would anyone who reads me like to participate?

The rules of the Five Photos, Five Stories Challenge are simple:

  • Post a photo each day for five consecutive days.
  • Attach a story to the photo. It can be fiction, non-fiction, poetry, or a short paragraph. It’s entirely up to the individual.
  • Nominate another blogger to carry on the challenge. Your nominee is free to accept or decline the invitation. This is fun, not a command performance!
%d bloggers like this: