Souvenirs de Rentrée

 

photo-297

Je ferme les fenêtres pour la nuit.

J’enfile un pull sur mon T-shirt pour préparer le café du petit déjeuner.

Un brouillard aussi léger qu’un foulard de soie monte du lac.

La plage est presque déserte.

photo-301

Le gros bus jaune et un peu vieillot s’achemine vers l’école, chargé de son précieux cargo.

Les enfants sont rentrés en classe…

photo-300

 

Chronicles From Château Moines, mon roman pour enfants de huit à douze ans (parution automne 2014), commence le premier jour de la rentrée scolaire.

Scott vient tout juste de quitter Santa Monica pour la petite ville de Château Moines. Sa maman est morte il y a six mois. Scott parle un peu français mais ne connaît personne dans sa classe de 4e. Son papa est triste et Scott ne comprend pas ce déménagement soudain. Ce premier jour de classe est dur, dur pour lui.

La rentrée commence aussi du mauvais pied pour Sylvie. Car si elle vit à Château Moines elle rêve d’autres horizons. Un bon début serait une paire de Levi’s et un sac du surplus américain au lieu de son vieux cartable. Mais sa maman a dit non. En plus de cela sa meilleure amie est capable de parler anglais à ce garçon de Californie alors qu’aucun mot ne sort de la bouche de Sylvie quand elle voit Scott pour la première fois dans la cour du collège. Ce premier jour de rentrée annonce une année scolaire que Sylvie anticipe avec peur.

 

Les premiers jours de rentrée scolaire sont comme les manèges de la fête foraine. Ça tourne trop vite dans les têtes, un mélange d’anxiété et d’espoir noue et dénoue les estomacs et le résultat n’est jamais très plaisant.

Alors que je prévoyais un billet en français pour annoncer mon nouveau roman, c’est Stéphanie qui m’en donne l’occasion en m’invitant à partager mes souvenirs de rentrée scolaire. Son petit garçon vient de faire sa première rentrée. Avec des résultats mitigés d’après sa maman qui angoisse…

Le mien prend le chemin de l’université dans moins de deux semaines et tout comme Stéphanie, je panique…

Logo-tag-rentree-2014

 

Quels sont ton meilleur et ton pire souvenir de rentrée scolaire ?

Le pire d’abord.

Le jour de ma rentrée en 6e dans une école catholique de filles.

Nous étions assises par ordre alphabétique. Je n’avais que dix ans et j’ai atteint mon mètre soixante dix tardivement. A côté de ma voisine j’étais une crevette dans un aquarium de homards. A la récré elle m’a entrainée vers sa sœur et un groupe de ses copines de 4e. Elle a glissé un mot à l’oreille de sa sœur et m’a plantée devant le groupe en disant : « C’est ma voisine de classe. » Son regard était moqueur et elles ont toutes éclaté de rire.

Je me suis sentie rougir de la tête aux pieds et une boule est montée dans ma gorge. Je n’ai pas pu prononcer un mot. Jusqu’à ce jour je ne sais toujours pas ce qui les a fait rire si méchamment. On n’oublie pas quand on a dix ans.

Et maintenant le meilleur.

L’été de mon entrée en 4e j’ai passé quelque temps chez l’une de mes cousines qui entrait en 3e. Elle adorait tout ce qui était allemand et m’a fait apprendre une bonne partie de son livre pendant l’été. Par le plus grand des hasards alors que nous ne vivions pas dans le même département, mon livre d’allemand en 4e était le même que le sien. J’ai scoré de super résultats dès le premier cours à tel point que la prof était convaincue que j’étais allée en Allemagne. En quelque sorte…

Qu’est-ce que tu mettais dans ta trousse pour le premier jour d’école ?

De la 6e à la terminale toujours mon stylo plume et des cartouches d’encre qui variaient du noir au vert pâle en passant par le turquoise et le bleu clair. Le reste est plus vague.

Comment vis-tu la rentrée de tes enfants (ou ceux de ton entourage, petits-enfants, neveux si tu n’en as pas) ?

Mes quatre enfants ne sont jamais allés à l’école en France alors chaque rentrée, au moins pendant la scolarité de ma fille ainée, a aussi été une rentrée pour moi. L’école est si differente aux USA!

Je suis passée par trois années de jardin d’enfants, six années d’école élémentaire, trois années de collège et quatre années de lycée, tout ça multiplié par quatre.

Comme mes enfants j’ai eu du mal à m’endormir la veille du grand jour, me demandant qui seraient leurs nouveaux amis et si le maitre ou la maitresse serait gentil et plus tard si les profs seraient bons et compréhensifs avec mes ados.

Comme mes enfants j’ai eu l’estomac noué au petit déjeuner et comme mes enfants l’angoisse s’est un peu atténuée après cette première grande journée qu’est la rentrée scolaire.

En fait ça ne s’arrange pas quand les enfants grandissent. J’envoie toujours un texto de bon courage le jour de la rentrée universitaire de mes filles ainées et je les imagine passant d’amphi en amphi sur leurs campus gigantesques avec un pincement au coeur.

La rentrée des enfants reste celle des mamans.

 

Comme la rentrée est un souvenir déjà lointain pour beaucoup je souhaite à toutes les mamans et les papas du monde, et à leurs enfants, of course, une très belle année scolaire.

Sans trop de nœuds à l’estomac.

photo-298

 

 

 

 

Comments

  1. Lovely 🙂 I read it in French before translating it and was surprised to discover I could still read slightly more than half of it. Not bad for a language I learned in high school and college more than 50 years ago — and haven’t used since. French is such a beautiful language.

    • I’m glad I can help you to refresh your French. Thank you for another kind visit. It’s always funny to me when I read that French is a beautiful language. I guess we never realize that when it is our mother language. I’m a sucker for American accents myself.

  2. comme les enfants sont moqueurs et à quel point ça peut nous marquer même des années plus tard…je suis ravie de te lire et que tu ai accepté mon invitation! Depuis 2 jours mon filou ne verse plus de larmes…je suis aux anges! ton roman me parle particulièrement…et je te souhaite de tout coeur un beau succès! bises

    • Je suis contente que ton petit aille à l’école de bonne humeur. C’est dur pour les mamans (et les papas aussi) de voir les enfants pleurer pour aller en classe. Quant aux méchants à l’école c’est vrai qu’ils marquent la mémoire. Merci pour ta visite et tes encouragements. A plus tard sur ton blog ou le mien.

  3. Meilleur souvenir d’une terminale B à une terminale A. Roselyne ND

    • C’est sympa de lire un bon souvenir. J’ai aussi fait une Terminale A. La meilleure des terminales, of course! Merci Roselyne.

      • Coucou Évelyne…je sais que tu as fait une terminale A, j’étais la même année en terminale à Notre Dame…je me souviens très bien de toi…Soeur Champion et Duclos ect…

  4. Quel terrible souvenir de rentrée. Les enfants peuvent être cruels.

    • Heureusement il y a eu aussi de super souvenirs et je me suis fait des amies en 6e. En fait l’une d’elles est encore dans mon réseau d’amies. Mais c’est vrai que l’on peut être cruel quand on est enfants. Merci Pomdepin dont j’aime l’humour … presque British!

  5. Quand je lis tes posts, j’espère vraiment pouvoir lire un jour tes romans. Mais vraiment !

  6. Chouette ! ( 🙂 )

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: