La Chanteuse

La chanteuse porte des pantalons de cuir noir et une veste de velours rouge.

La chanteuse s’accompagne d’une guitare et de deux musiciens.

Ceux qui n’aiment pas la chanteuse disent qu’elle n’a pas de voix.

Ses fans parlent de sa voix d’ange, d’un souffle plus que d’un timbre.

L’appeler ‘la chanteuse’ a été pour les français une façon bien française de définir Carla Bruni, une femme à multiples facettes. Moquerie teintée d’admiration pour celle qui avait surpris par le succès de son premier album.

Vivant si loin de la France, à la fois géographiquement et émotionnellement, cet album phare m’avait complètement échappé.

C’est en entendant le tube « Quelqu’un m’a dit » dans les cafés californiens, des années après sa sortie, que j’ai prêté attention à Carla Bruni pour la première fois.

Elle qui dit que pour une chanson la musique est plus importante que les mots m’a attirée par ses textes, écrits pour Julien Clerc par exemple, avant sa musique.

J’ai immédiatement aimé sa façon inattendue d’associer des mots. Mix and match, dirait-on en anglais.

D’ailleurs c’est en anglais, parsemé de mots de français, non pas sans rappeler le titre de son dernier album Little French Songs, que Carla Bruni a choisi de s’adresser à son public de Los Angeles samedi soir.

Depuis mon départ de France, je me surprends à préférer les chansons françaises qui associent mots et musique d’une manière originale ainsi que celles qui rendent hommage aux grands de la chanson française.

Je ne dois pas être la seule à penser ainsi car aux US Little French Songs se trouve dans les bacs en compagnie de ceux qui ont fait la réputation des plus célèbres little French songs.

Le privilège d’un artiste est de choisir ses engagements. Carla Bruni a choisi de chanter l’amour.

Que se soit dans L’Amoureuse, Salut Marin, Darling, ou Dolce Francia, elle chante le sentiment amoureux, l’amour qui unit frères et sœurs, l’amitié, et la tendresse pour la terre d’accueil.

Choisir de chanter l’amour est finalement un bon choix. De tous les sentiments humains il est le plus universel. Et l’universel Carla Bruni connaît sans doute mieux que d’autres. De sa naissance en Italie, de son arrivée en France dans sa jeune enfance, et de sa carrière de mannequin internationale il lui reste la capacité de communiquer en plusieurs langues et de composer des chansons d’apparence légère où se mêlent les émotions de l’expérience humaine, des plus profondes aux plus simples.

L1010564

Mais la grande surprise de ce concert reste pour moi le public.

Je m’attendais à retrouver mes anciens compatriotes et je m’étais mise sur mon trente et un, me préparant à des conversations pleines d’esprit en français impeccable, enfilant des talons plus hauts qu’à l’ordinaire pour donner à mes jeans un je ne sais quoi.

En réalité, mes voisins de droite, de gauche, de devant et de derrière étaient tous américains.

J’aurais du m’en douter vu la courtoisie et les sourires de tous ceux et celles qui prenaient leur fauteuil quelques minutes avant 20h. C’est Los Angeles après tout, et le trafic était, comme toujours, un peu lourd en direction de Cal State où se déroulait le concert.

Mais ce n’est que lorsque Carla Bruni a demandé si il y avait des français dans la salle et que j’ai distinctement entendu le son de ma propre voix ainsi que celle de mon mari (il avait eu l’idée du concert et je l’en remercie) que j’ai réalisé qu’au moins 80% de la salle n’était pas française.

J’ai entendu Zaz s’étonner de l’accueil qu’elle reçoit en Amérique du Sud. Vous me direz que Carla n’est pas Zaz, mais la raison pour laquelle leur public n’est pas exclusivement francophone est identique.

L’amour de la langue française, ou plus exactement, de la musicalité des mots chantés en français envoûte ceux et celles qui ne parlent pas notre langue.

Je ne suis ni Carla ni Zaz – encore moins quand je chante – mais de temps en temps on me demande de parler français pour le plaisir d’entendre ces mots qui pour nous français n’ont pas l’exotisme et le charme que les étrangers leur trouvent.

A entendre les applaudissements et les soupirs de mes voisins il était évident que le charme de la langue française les faisait fondre, une fois de plus.

 

Un petit aparté pour mettre les choses au clair.

J’évite la politique sur mon blog, mais on ne parle que rarement de la chanteuse sans évoquer son conjoint.

J’ai quitté la France alors que François Mitterrand en était encore le président, et si j’aime toujours mon pays natal je préfère m’investir politiquement aux Etats Unis où je vis depuis vingt trois ans.

Donc la présence de Nicolas Sarkozy dans la salle de concert n’était pas la raison de la mienne.

Je me suis par contre souvent demandée comment les conjoints et conjointes de Présidents, de Premiers Ministres ou Chanceliers pouvaient mettre un frein à leurs carrières pendant le mandat de leur époux ou épouse.

En ce qui concerne Carla Bruni, il est évident que les cinq années d’Élysée n’ont aucunement tari sa créativité musicale. Elle nous a offert, accompagnée par les talentueux Taofik Farah à la guitare et Cyril Barbessol au piano, clavier, trompette, et bugle une sélection de chansons de ses trois premiers albums mais surtout la plupart de celles de son dernier album que je trouve vraiment réussi. Les critiques aussi d’ailleurs.

Quant à Nicolas Sarkozy, il a eu un succès indéniable quand il s’est assis au centre de la salle, au milieu des applaudissements et des services secrets français et américains. A la fin du concert il s’est prêté à une séance d’autographes et de photos.

Mes voisins m’ont confié qu’ils avaient adoré le concert.

J’aurais aimé, quant à moi, dire un mot à Carla après le rappel.

Elle a chanté à genoux Prière, l’une de mes chansons préférées, et La Dernière Minute, que je ne connaissais pas.

J’aurais bien demandé quelques minutes de plus, mais elle s’en est allée, toute de cuir et de velours vêtue.

L1010554

P.S. Les deux photos de Carla Bruni sont prises par mon mari avec son Leica.

Comments

  1. J’aime lire tes paroles en français aussi. Mon chanson préféré de Carla Bruni est “Salut, Marin”. Quelle chance de l’avoir vu “live”!

  2. Merci, Yvonne. Oui, j’ai eu de la chance de voir Carla Bruni car c’est mon mari qui a un bon oeil pour repérer ce qui peut m’intéresser qui a acheté les tickets. Le concert était super et je ne connaissais pas “Salut, Marin.” A plus tard et merci de me lire en français et de commenter en français également.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: