Soldes à l’Américaine

Halloween n’est plus qu’un souvenir et des restes de costumes, décorations et sucreries en solde. Qui veut vraiment acheter des bonbons bradés, même à 75%, un an avant Halloween ?

Pas mal de gens et ça fait frémir.

En fait, n’importe quel article pourvu qu’il soit en solde exerce un attrait très puissant sur pas mal d’américains.

Cette attitude, pas très française dans le début des années 90, ne pouvait que m’intriguer.

Mais j’étais là pour apprendre et pas pour juger.

Lorsque la maman de deux petits garçons, copains de mes filles ainées au jardin d’enfants, m’a demandé si j’allais m’occuper de mon shopping de Noël pendant les vacances d’été, j’avoue avoir eu du mal à ne pas émettre un jugement. Ces enfants étaient gentils et elle m’intriguait de plus en plus.

Moi qui adore faire mes cadeaux de Noël à la dernière minute j’étais stupéfaite. J’ai reconnu que l’été pour moi c’était davantage les ballades à la plage et les longues soirées dehors que Noël. Je me sentais cependant un peu coupable. Quel dévouement que de consacrer son temps libre à la recherche du parfait cadeau.

« Oh, » m’a-t-elle dit. « C’est simplement parce qu’en été il y a toujours des super soldes et moins de gens pour en profiter. »

J’étais un peu déçue de réaliser que son shopping était lié à une raison matérielle plutôt qu’à de la pure générosité, d’autant plus que l’argent n’était pas vraiment le souci majeur de sa famille.

Elle avait aussi un autre avantage : sa maison était immense et une pièce entière était la sienne. Elle y entreposait ses achats en tous genres qu’elle effectuait toute l’année à condition qu’ils soient accompagnés d’un rabais.

J’étais finalement contente que ma famille vive en appartement. Problème réglé.

HPIM3718

Le matin d’Halloween j’ai acheté quelques paquets de bonbons. Les rayons étaient assez dévalisés mais j’ai aperçu des bonbons du style Haribo. J’ai un faible pour eux mais ils n’étaient pas encore soldés. Je me suis promise de revenir le lendemain matin. Pas pour Halloween 2014 mais pour glisser quelques sacs dans le tiroir de mon bureau. De temps en temps j’aime mastiquer quand je calle sur quelque chose que j’écris.

Mais le lendemain matin les dindes en chocolat de Thanksgiving avaient fait rouler les bonbons en forme de citrouille pour prendre leur place. J’étais un peu déçue.

Que les dindes se méfient. J’ai déjà aperçu les Pères Noël rondouillards et ils n’hésiteront pas à dévorer les dindes dès le 29 novembre.

Mais je m’en moque. Je n’ai vu aucun bonbon qui vaille la peine de me déplacer pour les acheter.

Même en solde.

%d bloggers like this: