Remettre les Pendules à l’Heure

Les Etats Unis passent à l’heure d’hiver le 3 novembre.

Je viens de le rappeler à ma copine avec qui je marche chaque dimanche matin. Elle s’en souvenait, of course. Les américains sont très bons pour se rappeler de ce genre de choses. Et les français ?

Trois mois après notre arrivée en Californie nous passions à l’heure d’été. Entre notre petite fille d’un an, l’arrivée prochaine de notre deuxième bébé, le nouveau travail de mon mari, l’absence d’amis et de famille, l’emménagement récent et tout simplement l’enthousiasme mais aussi l’anxiété de tout recommencer à zéro, nous passions nos weekends à découvrir, parler et rêver ensemble.

Ce fameux dimanche quand les pendules ont été avancées d’une heure, nous sommes tout simplement passé à côté. Pas d’école pour nous le rappeler, pas de coup de fil de copain, pas d’email ni de texto, pas de Facebook ni de tweet.

Le début des années 90 semble être plus d’un siècle derrière nous.

Et le lundi mon mari est parti, comme tous les matins, vers son bureau dans la baie de San Francisco. Je n’ai réalisé le changement d’heure qu’à la poste où je me rendais chaque semaine pour envoyer des nouvelles à mes parents et beaux-parents. La grande pendule du bureau annonçait midi et demi et en un éclair j’ai compris pourquoi les petites terrasses le long de la rue étaient déjà pleines de gens attaquant leurs sandwiches avec bon appétit. Comme j’avais déjà remarqué que les américains mangent à tout moment de la journée cela ne m’avait initialement que légèrement surprise.

Pour vérifier j’ai demandé l’heure au postier qui a confirmé mes doutes.

Mon mari qui me passait toujours un coup de fil rapide au moment du déjeuner m’a dit que son boss avait été tenté de lui passer un coup de fil matinal pour l’informer du changement d’heure. Quant à ses collègues, ils avaient engagé des paris.

Est-ce que le French guy serait à l’heure ou en retard ?

Ceux qui lui avaient fait confiance l’ont regretté.

Depuis, de nombreuses années ont passé.

Nous n’avons jamais plus oublié les changements d’heure du printemps ni de l’automne. Et nous savons aussi que la France et les Etats Unis ne changent jamais exactement à la même date.

Mais à chaque fois je me souviens, avec un mélange d’amusement et d’embarras teinté d’une touche de nostalgie juste assez légère pour ne pas l’appeler sentimentale, que le temps passe différemment pour les immigrés et que vivre en décalage, ne serait-ce que pour une heure, n’est pas si désagréable.

photo-12Et ce lapin dans mon jardin, est-ce qu’il s’en soucie du changement d’heure? Je n’aime pas trop cela mais il va falloir que lui et moi ayons une petite discussion.

Il laisse mes fleurs en paix et je le laisse tranquille.

De temps en temps, il faut remettre les pendules à l’heure.

%d bloggers like this: