Obamacare et les Tarentules

Toujours statu quo en ce qui concerne le gouvernement américain.

Les parcs nationaux sont toujours fermés mais comme plusieurs routes mènent à Yosemite le parc est ouvert au trafic de passage.

Evidement il est impossible de forcer les gens à ne pas s’arrêter pour prendre des photos et respirer l’air qui sent les sapins et la liberté, donc cette ‘pas tout a fait 100%’ fermeture est devenue un secret de polichinelle, et les cars de tourisme et voitures particulières n’ont pas vraiment cessé de visiter. Chut !

La réforme de la santé obsède toujours autant ses fervents opposants et ardents défenseurs.

Vendredi soir mon mari et moi dinions chez des amis. Le mari de ma copine est un rancher, un vrai, avec Wrangler et Stetson et une connaissance de l’ouest des Etats Unis qui donne envie de seller un cheval et de partir à l’aventure. Juste envie, car le cheval et moi çà fait trois.

Cet homme qui a perdu sa première femme d’un long cancer a du vendre maison et ranch pour la soigner. En effet quand son épouse est tombée gravement malade elle a perdu son emploi par lequel elle était assurée. Après un licenciement, un plan de santé intermédiaire appelé Cobra peut prendre la relève sous certaines conditions. C’est une assurance chère et à durée limitée. A l’expiration de Cobra cette femme n’a pas pu trouver d’autre assurance santé car elle était malade (ce qu’ici on appelle pre existing condition).

Lorsque je suis arrivée aux States, enceinte de mon second bébé et que nous avons cherché une assurance maladie, je suis devenue un alien with pre existing conditions. Traduction : payer de ses deniers pour son accouchement qui peut être la source de beaucoup de frais médicaux si complication.

Dans le cas du mari de mon amie qui a perdu femme et possessions, on pourrait s’attendre à ce que l’expérience l’ait converti en ardent défenseur du droit à la santé pour tous.

Il n’en est rien.

S’il est très ouvert à la réforme sur l’immigration (pas uniquement parce qu’il fréquente des immigrés), un avide lecteur (j’ai toujours trouvé les grands lecteurs plus ouverts que ceux qui ne lisent rien ou peu), et complètement cool avec le mariage gay, le Obamacare le fait tiquer.

Et dans ces moments là je réalise en effet comment une telle réforme ne peut qu’entrainer des réactions viscérales.

Rome ne s’est pas faite en un jour. Je sais, c’est un cliché. Un autre : Aucun pays ne passe aisément d’une dictature à une démocratie.

Les Etats Unis qui n’ont jamais connu la santé pour tous à un prix raisonnable avec une participation obligatoire de tous sous peine d’amendes financières ne peuvent pas absorber le choc socio économico culturel en quelques semaines.

En attendant cela nous promet d’autres diners animés. Aux chandelles, sous un ciel étoilé, avec des chevaux qui broutent à deux pas et des Border Collies qui pointent leurs oreilles quand un coyote hurle dans la nuit, cela pourrait être pire.

Au retour nous avons croisé le chemin d’une tarentule.

photo-3

Devinette pour un français: qu’elle est l’expérience la plus effrayante? Avoir à accepter Obamacare ou rencontrer une tarentule?

%d bloggers like this: