Chez moi Dans la Montagne

“Thousands of tired, nerve-shaken, over-civilized people are beginning to find out that going to the mountains is going home; that wildness is a necessity…” –John Muir, 1898

Maintenant que la prom est derrière nous – avec les garçons c’est tellement plus simple! – et que les examens de fin d’année sont encore dans plusieurs semaines, c’est le bon moment pour préparer une ou deux belles randonnées à Yosemite.

Lorsque ma famille a emménagé ici il y a dix ans, nos quatre enfants étaient très jeunes et suivaient sans discuter leurs parents pendant six ou sept miles (10 à 11 kilomètres). Cela nous a permis de collectionner les randonnées les plus faciles mais aussi une ou deux moins fréquentées par les touristes.

Une des plus spectaculaires est Chilnualna Falls. Au printemps – un peu plus tardif que dans les collines où je vis – la cascade coule à flot. La première fois que nous avons fait cette ballade, pour la fête des Mères, mon fils avait six ans et des années plus tard j’ai réalisé à quel point il était un excellent marcheur. Il faut dire que je gardais toujours à portée de main toutes sortes de petites choses à grignoter et à boire et qu’il me croyait quand je lui disais que oui nous étions presqu’arrivés.

Dans les années qui ont suivi nous avons fait toutes les ballades dans la vallée de Yosemite – à pied et à vélo – évitant l’été et les longs week-ends que nous laissons aux randonneurs du nord et du sud de la Californie.

Yosemite hors des foules c’est le paradis sur terre, mais quand les routes sont encombrées et qu’on doit faire la queue pour entrer, c’est comme la périf à Paris. Trop c’est trop.

Le bonheur, quand on vit aux pieds du parc le plus visité du pays, c’est de pouvoir y aller quand l’envie nous en prend et en ce qui me concerne c’est un peu comme avec le ménage, rien ne vaut le printemps. Dès que Tioga Pass – le col qui permet l’accès à ce que l’on appelle ici le High Country – est ouvert, les pieds me démangent.

Cette année nous avons eu très peu de pluie, trop peu disent les anxieux, et peu de neige, juste assez pour du ski agréable.

Le col devrait ouvrir mi mai soit au moins deux semaines plus tôt que la moyenne. Il y a deux ans il n’a ouvert qu’en juillet à cause des précipitations exceptionnelles sur la région et la Californie en général.

Mon projet cette année, maintenant que j’ai fait Half Dome cinq fois – y compris la nuit – et Clouds Rest trois fois, est de découvrir Gaylor Lake pour la vue que l’on dit super, super belle. C’est une courte ballade (deux heures) donc le plan est de continuer et de faire Waterwheel Falls (18 miles aller retour). C’est une cascade moins visitée que les plus populaires (Vernal, Nevada, Yosemite).

Je suis chez moi dans ces paysages qui me font rêver aux débuts des temps quand notre planète était éclaboussante de beauté sauvage et effrayante. Toute neuve.

Etre dans Yosemite avant de croiser trop de chaussures de SAM_0992SAM_0281HPIM5983-1HPIM5813-1HPIM5570-4HPIM4690-1marche c’est un luxe qui devient rare pour la plupart d’entre nous.

Une bonne raison pour en rêver ce soir, en clignant des yeux dans la lumière qui précède le coucher du soleil et couvre la montagne d’un voile bleuté.

Je ne résiste pas à intégrer quelques photos de ballades passées.

Régalez vous!

%d bloggers like this: