Come on, Monsieur Hagège!

La langue française, ma langue maternelle, est celle que j’utilise lorsque je parle avec ma famille qui vit en France, mais aussi ici en Californie avec mon mari et nos enfants – dont la langue natale reste une question intéressante puisque nés aux Etats Unis, ils ont appris à parler l’anglais et le français de façon simultanée, avec les obstacles et situations amusantes que je vous laisse imaginer. Mais laissons les enfants bilingues à part.

J’adhère à l’idée qu’un pays a besoin d’une langue commune pour exister  – bravo aux programmes d’aide linguistique qui favorisent l’assimilation des étrangers.  Je pense aussi que l’anglais, utilisé dans les magasines, les journaux et sur les plateaux de télé français, c’est un peu too much, surtout que neuf fois sur dix leurs équivalents français existent.  C’est vraiment trop !

Par contre associer la langue anglaise – en fait l’anglais, quelle horreur, parlé aux Etats Unis – à une ‘sous culture américaine dont on gaverait les français’ et aux ‘pièges de l’argent,’ come on, Monsieur Hagège, vous mélangez tout.

 

%d bloggers like this: