La Chute De Rome à San Francisco

le sermonLorsque je suis ailleurs, j’ai souvent envie de lire en français. Je viens de terminer aujourd’hui Le Sermon sur la Chute de Rome face à la baie de San Francisco.

Si le thème du roman de Jérôme Ferrari – magnifiquement écrit et brillamment réalisé – est comme je l’ai compris sur la fragilité et la chute inévitable des empires humains, alors San Francisco est une salle de lecture parfaite.

Tout dans la ville – que je continue à aimer malgré tout – est au bord du précipice.

D’abord : la localisation, cernée par la baie du Pacifique et bâtie sur une faille terrestre, elle est vouée à la disparation.

Ensuite : la disparité vertigineuse entre les résidents que rien de logique ne peut justifier. Des voitures à un demi million de dollars croisent le chemin de charriots de supermarché charges à s’en écrouler des possessions misérables des sans abris qui se terrent aux pieds d’immeubles où un deux pièces dépasse le million de dollars.

Enfin : la diversité humaine à travers les vagues successives d’immigrations de l’Asie à l’Amérique latine en passant par l’Europe et l’Afrique. Des premiers chercheurs d’or aux brokers de ce siècle, des artistes et rêveurs des années 60 aux ingénieurs High Tech de fin du 20ème, une marée humaine qui se bat au coude à coude, en quête de succès.

Un cadre effrayant et donc parfait pour la lecture d’un livre d’une lucidité exceptionnelle.

Un must comme on dit ici.

%d bloggers like this: