On the Road Again

Départ du Maine sous un brouillard matinal léger comme un voile. L’air est saturé de sel marin et Portland sent les huitres et l’envie de rallonger les vacances.
Mais les inscriptions aux classes sont cette semaine à l’école de mon fils en Californie. Les belles journées d’été qui semblaient s’étirer sans fin début juillet ont une fin.
Ma seule consolation est de traverser les Etats Unis en voiture. C’est une façon très douce de changer de fuseau horaire et une leçon d’histoire et de géographie dont je ne me lasse jamais.
La route du Maine vers l’état de New York passe par l’ouest du Massachussetts, région montagneuse des Berkshire tous les étés des centaines de gens se réunissent à Tanglewood pour assister aux concerts et à des dizaines d’autres évènements musicaux, artistiques et culturels. L’autoroute se taille le chemin entre des futées épaisses et verdoyantes. Les panneaux qui indiquent les directions font rêver à d’autres aventures. Montréal. New York City. L’état de New York est agricole et les fermes se succèdent le long de la bucolique route 20, parallèle à l’autoroute 90. Les vaches, chèvres et moutons broutent l’herbe grasse. Rivières et lacs abondent et je suis bien loin des paysages dépouillés de végétation que je retrouverai des que nous aurons passé le Nebraska.
I am on the road again. Il me faudra une semaine pour être chez moi, en Californie. 
Mais jamais autant que cet été l’idée d’un chez moi n’a été aussi floue. 
%d bloggers like this: