Scène de Vie américaine

Je suis partiale quant il s’agit des Américains. Je sais. Parfois jusqu’à en perdre mon sens critique. Mais j’ai de bonnes raisons pour clamer « American people are just great. »
Hier j’ai écrit de 9h à 12h dans un de mes cafés favoris. Un des avantages du MacAir, mis à part son poids léger et sa petite taille qui me permettent de le glisser dans mon sac à main, c’est sa batterie qui dure, qui dure…Un peu comme la pub des piles Wonder.
Mais pour être certaine de pouvoir lire mon e-mail plus tard dans la journée, j’ai tout de même rechargé mon ordinateur avant de quitter le café.
Ce n’est que ce matin à 7h, avant de conduire mes enfants à l’école, que je me suis aperçue de la disparition de mon chargeur de batterie. Apple le facture comme si c’était du caviar, alors j’étais bien ennuyée.
En revivant mentalement ma journée (longue journée qui s’est terminée à 22h), je me suis dit que je l’avais forcément oublié au café. 
Vous avez déjà oublié quelque chose dans un café français ?
J’ai! Vous l’avez retrouvé? Moi, jamais.
Je ne vous raconte ni mes trois cambriolages dans trois appartements parisiens différents ni le vol du contenu de mon sac à main aux puces de Clignancourt.
Après avoir déposé mes enfants à l’école, j’ai filé au café. Le mêmegarçon se tenait derrière le comptoir. Il se souvenait m’avoir vue. Mais mon chargeur? Pas sûr.
Après une recherche infructueuse dans le panier objets trouvés, le manageur du café a été contacté et quelques secondes plus tard, je suis repartie avec mon câble caviar.
Presque 24 heures après! Pas mal! Je ne sais pas si un client l’a rapporté au comptoir ou si un employé l’a trouvé, mais je me suis sentie rassurée sur ce monde qui ne tourne pas toujours très rond. 
Et bien sûr, plus que jamais convaincue que ce genre d’histoire ne peut vraiment être que Made in America.

%d bloggers like this: