Americaine d’Origine Etrangère

La question de l’identité nationale, le droit de vote aux immigrés et l’immigration en général sont des sujets qui, pour être franche, ne m’ont semblé vraiment importants que lorsque je suis moi aussi devenue une immigrée.
Il m’est difficile d’entendre les points de vue des candidats à la présidence française sur ces sujets qui embrasent l’opinion publique sans comparer avec mon expérience aux USA.
Les Etats-Unis, par essence un pays créé par des flux migratoires constants et provenant de tous les continents, ont réglé le problème du droit de vote de façon très simple. Uniquement les citoyens de nationalité américaine peuvent voter, incluant bien sûr les citoyens naturalisés, comme moi par exemple.
Devenir citoyen américain est encore (et oui malgré la crise, les USA restent le choix numéro un pour ceux qui désirent quitter leur pays natal) le rêve de beaucoup.
J’ai désiré prendre la citoyenneté américaine lorsque j’ai voulu participer davantage et pleinement à la vie civique du pays natal de trois de mes enfants.
J’ai croisé beaucoup d’hommes et femmes aux Etats Unis qui vivent depuis longtemps ici sans avoir éprouvé le désir de devenir citoyen américain même si cela leur interdit de voter. Etre naturalisé est une décision qui est personnelle et ne se prend pas à la légère. 
A chaque fois que je vote aux USA, je me souviens de cette décision et du choix délibéré que j’ai fait.
Si j’avais reçu le droit de vote sans le vouloir je ne suis pas certaine que j’aurais voté à chaque élection. Particulièrement locales.
Je n’ai pas toujours voté en France alors que j’étais française et je crois pouvoir dire par désintérêt.
On fait souvent mieux, ou en tous cas on apprécie beaucoup plus, ce que l’on a désiré ardemment.

%d bloggers like this: