Le Goût des Mots

Vivre à l’étranger, même si l’adaptation est réussie, reste une expérience marquée par la nostalgie du pays natal.
Moi, qui n’ai pas grandi avec la télé et qui ne la regarde que rarement depuis mon arrivée aux US, je me surprends à ne pas manquer « On n’est pas couchés », et un occasionnel « Champs Élysées » et Patrick Sébastien depuis que mon mari a insisté pour le dish network qui nous permet de garder un pied dans notre France natale.
Vous pouvez rire, jamais vous ne m’auriez pris à regarder ce genre d’émissions quand je vivais à Paris.  Plutôt mourir!
Mais la France reprend le dessus quand on vit loin d’elle.
Alors le jeudi soir (oui, en différé) si je suis à la maison, je me dépêche de faire la vaisselle pour écouter Laurent Ruquier, Natacha Polony et Audrey Pulvar.
Je me donne pour excuse de me tenir au courant des évènements français mais je dois avouer que mon intérêt principal est de retrouver pour deux heures quelque chose de beaucoup plus français. Le goût pour le duel verbal qui n’a pas son égal aux USA.
Ici tout est beaucoup plus policé, autant dans l’apparence des présentateurs tirés à quatre épingles que dans le ton entre invités.
Politically correct définît les media américains même si rien n’est épargné et que la transparence choque les français. Tout est dit aux Etats Unis mais poliment.
En France, la protection de la vie privée interdit ce qui paraît déballage en Amérique. Cependant les blagues et les plaisanteries frôlant l’insulte volent bas.
Et cela me rappelle mes dîners français, si animés et drôles, et qui m’ont tant manqué quand je suis arrivée aux US.
« On est plus cool ici, » me disait l’autre jour une française arrivée relativement récemment en Californie.
Sans aucun doute, on est très cool en Californie. Comment ne pas l’être avec un soleil éclatant et une nature d’une beauté époustouflante ?
Mais parfois, au moins pour le temps d’une émission bien franchouillarde, je me prends à rêver d’un diner entre français on s’accroche et s’oppose, plus pour le goût des mots que pour refaire le monde. 
%d bloggers like this: